Mât bôme gréement dormant et voile de quille en carbone pour Cuzco Class8 Survitaminé

Changement des espars en alu pour du carbone : mât, bôme, bout-dehors Pro-Fil Composites

En transformant radicalement son First Class 8, Mr François Georges a changé le comportement de son voilier et l’a adapté à une navigation sportive en solitaire.

Bôme, bout-dehors et mât carbone Pro-Fil CompositesIl a opté pour un mât en carbone, une bôme rallongée en carbone et un bout dehors en carbone rétractable signés Pro-Fil Composites ainsi qu’une grand-voile, un génois et un spi asymétrique All Purpose.  Avec un gain de poids sur les espars de 14Kg et une surface de voile agrandie de 5m2, le bateau est plus nerveux, plus toilé et plus confortable au près.

Pro-Fil Composites a également fourni un voile de lest en carbone, un tube carbone qui sert à renforcer le puits de dérive suite au changement de type de quille. Plus tard, Mr Georges a rajouté un dormant composé de câbles composites époxy carbone Pro-Fil Composites. La raideur des câbles composites époxy carbone est en effet primordiale pour un réglage optimal.

Mr Georges est un propriétaire heureux d’avoir pu concrétiser ses rêves pas si fous que ça et d’avoir atteint ses objectifs de navigation.

Nouveauté 2013

Le First Class 8 « Cuzco vient de poser un nouvel appendice maison : le système de gouvernail de série (25 kg, avec ses fixations inox) a fait place à un safran carbone Pro-Fil Composites de 8 kg. Le propriétaire a déclaré que ce gain de poids était très significatif puisque positionné à l’extrème arrière du bateau.

Il dit également avoir constaté une très importante amélioration de l’écoulement sur le profil ainsi qu’un important allègement du touché de barre, surtout au portant, le nouveau safran étant mieux compensé.

La prochaine étape sera de remplacer l’enrouleur du génois classique par un étai creux structurel intégralement en carbone équipé d’un emmagasineur.

 

« Il a mis un turbo dans son Class 8″

Marie Fauré de Voile Magazine a testé le nouveau Class 8 et rencontré Mr Georges…

Lire l’article paru dans Voile Magazine, texte et photos Marie Fauré

En savoir plus sur les modifications apportées